Browsing articles in "Kindle Fire HD"
Avr 23, 2013
admin

Kindle Fire HD

 

Le revendeur en ligne Amazon propose une nouvelle version de sa tablette, la Kindle Fire HD, cette fois-ci dotée d’un écran de 8,9 pouces, avec une définition de 1920 x 1200 pixels.

La Kindle Fire HD 8.9 d’Amazon est équipée d’un processeur double-cœur, fourni par Texas Instruments, un OMAP 4470, cadencé à 1,5 GHz. Du côté du GPU, on trouve un PowerVR SGX 544 et la tablette dispose de 1 Go de RAM. 16 Go de mémoire interne sont disponibles, dont 13 alloués à l’utilisateur. En revanche, il n’y a pas de port microSD pour étendre cette mémoire. La tablette utilise le Wi-Fi 802.11 a/b/g/n et le Bluetooth 4.0.

La Fire HD 8.9 propose un port micro-USB pour le transfert de données et la recharge, un port micro-HDMI et une sortie casque Jack 3.5 mm.

La tablette utilise Android 4.0.4 avec une interface propriétaire, similaire à celle de la Kindle Fire HD. Elle est commercialisée au tarif indicatif de 269 euros. Une version 32 Go est également disponible au tarif de 299 euros.

Ergonomie

Le matériau utilisé est le même que sur le modèle 7 pouces. Le dos en gomme permet de saisir correctement l’appareil, sans craindre qu’il ne dérape des mains. Le revêtement évite les traces de doigts à l’excès.

Les couleurs sont peu équilibrées. Entre les tons gris, le rouge et le cyan quasi parfait et le reste des couleurs primaires et leurs tonalités qui décrochent, cette Kindle Fire HD 8.9 mange à tous les râteliers colorimétriques.
En substance, cet écran se positionne comme le moins bon de la famille des 1920 x 1200 pixels de définition, mais reste tout de même un afficheur de bonne facture, bien mis en avant par l’interface Kindle Fire.
Interface et navigation

En substance, cette interface se veut fermée et se passe des outils Google (Gtalk, Gmail, Play Store…).
Le magasin d’applications App-Shop tente d’absorber petit à petit le meilleur du Google Play Store et l’on y compte la plupart des apps stars d’Android.

Si l’interface est globalement fluide, avec ses immenses icônes HD des dernières apps ouvertes qui défilent sur l’écran. Il y a des ralentissements dans les transitions entre les applis et surtout des chargements parfois interminables des boutiques de Livres, Applications, Musiques, qui sont toujours accessibles dans les onglets dédiés à ces usages.

Multimédia

Pour le Web, on retrouve le navigateur propriétaire Silk. Impossible d’utiliser un autre navigateur ni d’importer ses signets. La navigation reste toutefois rapide et fluide, avec un zoom précis.
La partie Jeux est la plus disparate en termes de qualité pour la Fire HD 8.9. L’écran, de belle facture, souligne les faiblesses graphiques évidentes de la tablette. Avec des jeux de grands studios, l’ardoise montre très vite ses limites. Aliasing très prononcé, graphismes faibles (pas de reflets dans les rétroviseurs et clipping atroce dans Real Racing 3, affichage tardif des textures dans Spiderman), compatibilité “limite” avec certaines applications (divers bugs d’affichage dans Fruit Ninja), on comprend vite que la tablette n’est pas taillée pour le jeu mobile de bon niveau.
La lecture vidéo est, pour un tel produit, décevante. Restent les vidéos de bonne qualité sans être Full HD, sauf que l’écran de 1920 x 1200 pixels ne pardonne pas, lui. On regrette que Amazon ne propose toujours pas son offre Prime en France, mais disponible aux États-Unis, qui ouvre l’accès à un choix VOD pléthorique et d’excellente qualité. À noter que l’application VLC (bêta) est disponible pour une plus large compatibilité (mais toujours pas de 1080p “propre”).

 

La lecture des livres reste un bon point pour la tablette. La lisibilité est bonne et les paramètres sont intéressants (interligne, taille et choix de la police, signets, couleur de fond, etc.). Comme sur tous les produits, si vous disposez d’un compte Kindle, son enregistrement dans la tablette met à disposition le contenu des autres appareils associés.
Il manque cependant un accès direct au réglage de la luminosité et le défilement des pages reste basique, avec une succession de panneaux.

Pour les BD, la Fire HD 8.9 se place, comme l’iPad, comme un écran de choix, couplé qu’il est au potentiellement riche contenu associé. Amazon assure que peu après le lancement jusqu’à 700 titres, dont TiteufXIIILargo Winch seront disponibles dans un nouveau mode de lecture dynamique en mode paysage via BDBuzz.
Autonomie

Sur ce modèle, Amazon ne doit plus alimenter un “petit” écran de 7 pouces en 1280 x 800 pixels, mais une dalle 8,9 pouces un-peu-plus-que-Full-HD et cela tout en promettant une autonomie un peu moindre, à savoir 10 heures, sur le papier.

En pratique, entre un usage strictement vidéo et une utilisation mixte (web, jeu, e-mail, lecture), la Kindle Fire HD 8.9 offre entre 8h30 et 9h10 d’autonomie. En jeu pur, comptez 2h30 à 3h de moins en moyenne avant que la tablette n’expire. Des résultats satisfaisants et presque à la hauteur des meilleures tablettes du marché sur ce point (hors tablettes avec dock-batterie).
Photo

Un seul capteur est disponible, le frontal, qui utilise 1,3 Mpx. Faisant office de webcam (pas d’apps de base, il faut en télécharger), ce capteur dispose d’un rendu loin d’être parfait. On note des latences qui s’accentuent à mesure que la luminosité se fait la malle et le bruit vidéo est bien présent. Toutefois, il offre une qualité suffisante pour organiser des tchats vidéo sur Kindle Fire HD 8.9.

La Kindle Fire HD côté clavier

Amazon n’utilise pas le clavier de base de Google Android. Son panneau de saisie est complet et il permet même un accès direct aux chiffres en appuyant pendant une seconde sur certaines lettres. En revanche, le placement de la touche Retour Arrière en bas de clavier plutôt qu’en haut est quelque peu déroutant au début.
La saisie n’est pas totalement satisfaisante. Des tapotements rapides sont parfois oubliés, quand d’autres tablettes Android encaissent sans broncher. Dommage, il faudra parfois prendre son temps.
Le dictionnaire intégré est utile et la saisie prédictive n’est pas intrusive et dispose d’un large et pertinent choix de mots anticipés.

Points forts

Écran “Full HD” de bonne qualité / Angles de vision très larges.

Lisibilité quasi parfaite dans les menus et sur le web.

Rendu sonore d’excellente qualité.

Accroche et puissance du Wi-Fi.

Offre complète en lecture et grandissante en applications.

Points faibles

Interface Kindle Fire peu adepte de la personnalisation.

Puissance graphique minime. Jeux récents aux graphismes médiocres.

Les outils Google sont toujours absents.

Des ralentissements dans l’OS par moment.

Pas d’offre légale pour alimenter ce bel écran Full HD en films.

Conclusion

Finalement, à part l’apparition d’un bel écran “Full HD”, la Kindle Fire HD a-t-elle évolué depuis sa première mouture en 7 pouces ? Pas vraiment. Notre version France se trouve toujours limitée par le non-développement de contenus vidéo surtout, l’interface, bien que sympathique, n’offre pas 100% des capacités d’Android et la partie jeux est handicapée par des performances 3D bas de gamme, le tout avec une mobilité moindre, forcément, que le modèle 7 pouces. Avec sa définition d’écran plaisante, la Kindle Fire HD 8.9 reste toutefois une excellente tablette pour lire (ebook et BD !) et surfer sur le web à bon rapport qualité-prix.